Mouvement Études sans frontières

Le mouvement Études sans frontières a été créé au printemps 2003 en France par des étudiants de science politique qui ont réussi à faire venir des étudiants tchétchènes de l’Université de Grozny, alors que la Tchétchénie vivait un deuxième épisode de répression violente en moins de 10 ans.

Le mouvement ESF a développé plusieurs projets d’entraide internationale depuis 2003, au Rwanda et en République Démocratique du Congo, notamment.

Études sans frontières international

Études sans frontières international (ESFI), dont le siège social est à Paris, rassemble les antennes présentes dans différents pays, principalement en Europe. L’antenne québécoise, Études sans frontières, section Québec est la seule existante en Amérique du Nord.

Ce réseau d’organisations bénévoles favorise l’éducation d’étudiants se trouvant dans des pays ayant connu la guerre ou des cataclysmes naturels. Les chapitres allemand et québécois octroient des bourses aux étudiants dans le besoin et contribuent au développement des infrastructures éducatives dans leur pays d’origine. De plus, les chapitres sensibilisent leurs communautés aux réalités des régions dans lesquelles ESFI a été actif – notamment l’Afghanistan, la Russie, la République Démocratique du Congo, Haïti, le Sri Lanka et le Rwanda.

L’objectif d’ESFI est d’aider les jeunes à participer au développement de leur pays en mettant en place des projets novateurs et porteurs d’espoir auprès de la population. ESFI encourage, en soutenant ces étudiants, la reconnaissance et la reconstruction de leur pays, des lieux qui subissent quotidiennement les conséquences des guerres civiles, des conflits armés ou des cataclysmes naturels.