Nos boursiers diplômés

Ernst Mathurin « La bourse Études sans frontières a rendu possible l’aboutissement de mon projet de maîtrise en éducation. Elle m’a ouvert des perspectives  professionnelles intéressantes et un projet grandiose pour mon pays. »

Ernst MATHURIN

M.A. Sciences de l’éducation, UQAM, 2018

Bourré de diplômes avant d’arriver à Montréal — baccalauréat de l’École normale supérieure d’Haïti, bac en gestion des affaires et licence en droit — ce polyglotte surdoué avait occupé plusieurs postes dans l’enseignement à tous les niveaux, du primaire à l’Université Quisqueya (de 2004 à 2013) et à l’École nationale supérieure de technologie (de 2004 à 2013), en Haïti. Il avait aussi suivi de nombreux séminaires et formations chez lui, ainsi qu’en République Dominicaine et en Allemagne.

À l’UQAM, Ernst voulait acquérir une maîtrise en sciences de l’éducation pour mener à bien son projet de retour axé sur la création d’une école — et si cette expérience se révèle concluante, un réseau d’écoles — dans des quartiers pauvres du pays où plusieurs enfants n’ont toujours pas accès à l’éducation. Inspiré par une lecture faite, adolescent, d’un ouvrage de B.T. Washington (1856-1915), intitulé The Struggle for An Education, sa motivation profonde est de faire reculer l’analphabétisme en Haïti.

Diplôme en poche, il pourra rentrer en Haïti sans frais grâce aux points Aéroplan offerts généreusement par de nombreux donateurs d’ESF-QC.


Claude Corriolan« Humainement, j’ai grandement mûri car, cela m’a permis d’avoir une autre perception de la vie et du monde en général. Avec la formation de qualité, l’encadrement attentif et le soutien inébranlable que j’ai eus, j’ai été dans les meilleures conditions. Aujourd’hui, mon succès professionnel est une route toute tracée. »

Corriolan CLAUDE

M.A. Informatique de gestion, UQAM, 2016

Originaire d’Haïti, Corriolan est arrivé à Montréal au cours d’un mois de janvier glacial — tout un contraste avec le pays qu’il laissait provisoirement pour venir étudier à l’UQAM ! Informaticien dans son pays d’origine, il souhaitait acquérir une maîtrise nord-américaine pour collaborer à son retour à la numérisation des archives nationales de son pays. Son projet professionnel a dû être abandonné au cours de ses études en informatique de gestion à l’UQAM, qu’il a complétées avec succès. Son retour en Haïti s’est complexifié au point où il a dû s’établir à Montréal avec son épouse qui attend une petite fille.


Marie Michèle Uyisenga« Être diplômée d’une université québécoise il n’y a rien de mieux qui aurait pu m’arriver pour enrichir ma vie professionnelle. Cela a été possible grâce à EFS-Qc. Votre bourse d’études a transformé à jamais ma vie en tant que personne et professionnelle. »

Marie Michèle UYISENGA

M.Sc . (psychologie), UQAM, 2014

Première détentrice d’une bourse d’exonération des droits de scolarité ESF-Qc, Marie Michèle a complété ses études de maîtrise en psychologie à l’UQAM en 2014. Des circonstances hors de son contrôle ont fait qu’elle n’a pu retourner au Rwanda, son pays natal, pour mettre en œuvre son projet de retour, qui était d’aider les rwandais ayant un trouble de stress post traumatique. Elle s’est établie au Québec avec sa fille et travaille comme professionnelle à l’UQAM au Service d’accueil et soutien aux étudiants en situation de handicap.

Reconnaissante de l’aide reçue d’ESF-Qc pour acquérir son diplôme de maîtrise, à chaque année, elle fait un don à la Fondation de l’UQAM, au Fonds Études sans frontières, section Québec, de façon à ce que d’autres étudiants étrangers puissent bénéficier de bourses à leur tour.