Comité étudiant

Sa MISSION

Le mouvement Études sans frontières (ESF) a été fondé, en 2003, à Paris par des étudiants de Science politique pour des étudiants étrangers qui ne pouvaient poursuivre leur programme universitaire dans un climat favorable aux études, en raison de conflits armés ou de crises internes dans leur pays. La même année (2003), Nelson Mandela lançait à l’Université de Witwatersrand, en Afrique du Sud, cette phrase qui a vite fait le tour du monde :

«L’éducation est l’arme la plus puisante que l’on puise utiliser pour changer le monde

Aujourd’hui, des centaines d’étudiants associés à Études sans frontières — comme boursiers ou comme bénévoles — forment un réseau solidaire en Europe, en Afrique, en Asie et dans les Amériques, ayant tous un objectif commun : bâtir un monde meilleur, plus sécuritaire, plus égalitaire, où chacun peut faire profiter la société de son talent et de ses efforts.

Ses OBJECTIFS

Le Comité étudiant d’ESF à l’UQAM partage les valeurs d’Études sans frontières, section Québec (ESF-Qc), en favorisant l’intégration à la vie académique et le soutien financier d’étudiants étrangers provenant de pays en difficulté, notamment par un programme de bourses d’étude au baccalauréat et à la maîtrise.

DEVENIR MEMBRE

Le Comité étudiant recrute en permanence des membres bénévoles pour réaliser ses activités.

Il suffit d’envoyer un message à la présidente Véronique BÉLISLE, étudiante au baccalauréat en science politique à l’UQAM, en indiquant ses disponibilités, et de souscrire 10 $ (tarif étudiant) à Études sans frontières,

Ses RÉALISATIONS

  • Tenue de kiosques d’information pour faire connaître les programmes d’aide d’ESF-Qc aux étudiants étrangers et recruter des membres;

  • Organisation d’un concours de photos avec des prix pour les meilleurs photos;

  • Réalisation d’une vidéo avec des boursiers ESF-Qc qui témoignent de l’impact du soutien qu’ils ont reçu dans leur démarche académique.

Autres INITIATIVES POSSIBLES

  • Participation aux Journées québécoises de solidarité internationale (en novembre);

  • Accompagnement, parrainage par les pairs, soutien linguistique, tutorat, etc.;

  • Collecte de livres pour les pays en développement;

  • Collecte de vêtements pour aider les étudiants à traverser l’hiver québécois;

  • Projections de films, conférences, débats-midis, groupes de discussion, rallyes sportifs, concerts bénéfices, clubs de lecture, etc. pour sensibiliser les étudiants aux conditions de vie dans les zones de conflit et pour recueillir les fonds indispensables au soutien des étudiants étrangers.

Des attestations de bénévolat seront disponibles aux étudiants qui pourront démontrer qu’ils (elles) ont consacré un minimum de 30 heures d’activités bénévoles durant l’année académique [correspondant à 1 heure/semaine, de septembre à avril], qui ont bénéficié à la communauté étudiante de l’UQAM, en participant à la mission du mouvement Études sans frontières.