Bulletin Études sans frontières, section Québec
Hiver 2020

---

Chers membres, donateurs et amis d’Études sans frontières, section Québec, voici le Bulletin (hiver 2020) qui suit normalement la tenue de l’Assemblée générale annuelle. Bonne lecture !

Conseil d’administration 2020

L’Assemblée générale annuelle des membres qui s’est tenue le 25 février dernier a élu les administrateurs d’Études sans frontières, section Québec, pour l’année en cours:

Présidente — Angèle DUFRESNE
Secrétaire — Sophia BENABDELLAH
Trésorier — Patrick CULHANE
Administrateurs (2) —Tan LÈ et Marie-Michèle UYISENGA

Notre première boursière (2009-2014) d’Études sans frontières-Qc, Marie-Michèle UYISENGA, fait son entrée au c.a. cette année. Détentrice d’une maîtrise en psychologie de la Faculté de sciences humaines de l’UQAM, elle occupe depuis septembre 2013 un poste de conseillère à l’accueil et à l’intégration, au sein du Service d’accueil et soutien aux étudiants en situation de handicap de l’UQAM.

Ayant à cœur le soutien et l’accompagnement des personnes vulnérables au cours de ses études de maîtrise, elle s’est impliquée comme bénévole, de 2010 à 2011, au sein de l’association ALPAR pour les personnes à mobilité réduite de plus de 55 ans. Elle a également travaillé comme intervenante pour l’organisme communautaire Le Murier, de 2011 à 2013. Basé à Montréal cet organisme œuvre auprès de personnes vivant avec un trouble grave de santé mentale.

Deux postes restent vacants au c.a. — la vice-présidence et la présidence du Comité étudiant d’ESF, qui seront sans doute comblés en cours d’année.

---

Objectif « Communications » !

À sa 14e année d’existence, ESF-Qc est encore trop peu connu de la communauté uqamienne et montréalaise en général. L’accent sera mis cette année à faire connaître davantage sa mission et comment mieux s’arrimer au mouvement international Études sans frontières, basé à Berlin.

Pour fêter ses 15 ans en 2021, il est important de préparer une relève — membres, donateurs et administrateurs bénévoles — qui puisse poursuivre l’œuvre d’ESF. Celle-ci, rappelons-le, est d’aider des étudiants, provenant de pays en développement ou éprouvés par la guerre, à compléter des études de premier ou de deuxième cycle à l’UQAM, au moyen de bourses d’excellence et de dépannage.

Les étudiants que  nous aidons sont fragilisés par le soutien souvent aléatoire que peuvent leur fournir leurs familles, au cours des 3 ou 4 années d’études que dure leur programme à l’UQAM, au baccalauréat ou à la maîtrise.

Les ressources précaires dont ils disposent, alors qu’ils doivent défrayer des droits de scolarité «majorés» (quatre fois ce que payent les étudiants québécois), peuvent mettre en péril leur programme, comme nous l’ont confirmé avec une immense reconnaissance celles et ceux que nous avons pu aider à compléter et réussir leurs études.

Avec la décroissance démographique qui s’installe dans nos sociétés, l’avenir des universités et du Québec devra compter de plus en plus sur l’apport d’étudiants étrangers talentueux et créatifs pour chercher, notamment, des solutions aux maux qui ravagent notre planète.

Depuis les débuts d’ESF, section Québec (2006), nous avons pu aider financièrement six étudiants à la maîtrise provenant du Rwanda (1), d’Haïti (2), du Togo (1), du Cameroun (1) et de Tunisie (1). Une dizaine d’autres ont reçu des bourses de dépannage de 1000 $ ou 500 $. En plus d’aider nos boursiers financièrement, nous pouvons, à l’occasion, offrir des services de révision linguistique de leur mémoire de maîtrise; nous pourrions aussi développer des pairage d’étudiants et des mesures d’accompagnement selon nos disponibilités et celles du Comité étudiant.

---

Résultats de la collecte de fonds 2019

L’objectif de la campagne était de 5000 $, nous avons récolté 3 944 $, très précisément, entre les 15 novembre et 31 décembre 2019, principalement d’anciens donateurs, mais aussi de nouveaux qui se sont ajoutés.

Ces fonds serviront à constituer une deuxième bourse pérenne de 1000 $ que nous pourrons offrir chaque année, dès que notre fonds capitalisé disposera d’une somme de 50 000 $. À ce jour, notre baromètre de dons avoisine les 45 000 $. Nous pensons pouvoir atteindre notre objectif de 50 000 $ d’ici deux ans, soit au moment où la Campagne majeure de financement de la Fondation de l’UQAM prendra fin également, en 2022.

Au chapitre des points Aéroplan que donnent certains donateurs fidèles, nous avons reçu un don important de 5 000 points, à l’automne. Au total, depuis nos débuts, nous avons récolté 65 365 points, qui se traduisent en billets d’avion pour le retour de nos boursiers dans leur pays d’origine. Le prochain qui pourrait en bénéficier est Gillis Delmas TCHOUANGUE DINKOU qui termine sa maîtrise en mathématiques et qui compte retourner au Cameroun à la fin de ses études à l’UQAM, si la situation politique là-bas le permet !

Un grand MERCI à nos donatrices et donateurs généreux de 2019 !

Dons en ligne

Bourses aux étudiants : https://100millions.uqam.ca/don-en-ligne/Etudes-sans-frontieres-section-quebec-56/personal

Aéroplan : https://beyondmiles.aeroplan.com/fra/charity/518